Présidé par le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, les travaux de la cinquième conférence islamique  nationale  ont été lancés ce lundi 2 décembre 2019 à Conakry, la capitale guinéenne.

Sous le thème : « L’islam, religion de paix, de tolérance et du juste milieu », cette rencontre a enregistré la venue d’une forte délégation de l’Arabie Saoudite, des chefs religieux des quatre coins de la Guinée, les acteurs de la société civile et plusieurs ONG islamiques.

Dans son discours de circonstance, le secrétaire général des Affaires Religieuses, Aly Jamal Bangoura a déclaré que  l’objectif recherché est d’une part d’harmoniser les avis et opinions,  et d’autre part,  d’adopter une stratégie commune à appliquer pour que les guinéens vivent dans la paix et l’unité nationale. « Cette conférence islamique se veut un cadre de concertation et d’échanges pour que le vivre ensemble se consolide davantage. Comme toujours, les Chefs religieux musulmans et Chrétiens de Guinée ne sont jamais restés en marge pour s’impliquer et apporter leur contribution de qualité chaque fois qu’il le fallait dans la résolution de conflits. Ce qui est un acquis précieux à conserver et à suivre. L’islam, religion de paix, de tolérance, de pardon et de respect de l’autre dans ses différences, reste la solution parce qu’il guide toujours vers ce qui est correct », précise Aly Djamal Bangoura.

Ce n’est pas tout,  il a aussi  souligné que cette conférence vient à point nommé. Elle s’inscrit dans la trajectoire d’éviter l’irréparable à la case commune qui est la Guinée ».

Parlant du déroulement de cet événement, il a mentionné  qu’’il y aura des sous thèmes qui seront animés  par d’éminents islamologues guinéens et Saoudiens invités à prendre part à cette conférence pour apporter leur contribution sur des sujets d’intérêts publics. « Ces différentes présentations seront suivies de débats dont les riches et constructives conclusions aideront à l’élaboration d’un Code de bonne conduite issus des versets et hadiths tirés du saint Coran et de la tradition prophétique appelant au calme, à la tolérance, au pardon, au respect de l’être humain, de sa dignité, de son sang et de ses droits mais surtout de privilégier l’unité nationale, la quiétude et la cohésion sociale dans le vivre en commun. Ce document qui définira clairement la part de responsabilité des gouvernants et des gouvernés en cas de conflits, viendra en appui aux multiples sermons de vendredi et homélies de dimanche déjà produit, lus pour  sauver la Guinée de la dérive », a-t-il clarifié pour l’assistance.

De sont côté, le conseiller spécial du Roi de l’Arabie Saoudite, Dr Saad Bin Nasser Al Shathiri a rappelé le bien fondé de la conférence islamique et la religion musulmane dans la consolidation de la paix et de l’unité nationale. Avant de conclure ses propos, il a déclaré que le royaume d’Arabie Saoudite ne ménagera aucun effort pour accompagner la Guinée dans ses œuvres allant dans le sens de l’islam et l consolidation de la paix.

Au nom du président Alpha Condé, le premier ministre guinéen a félicité et encouragé le secrétariat général des Affaires religieuses pour l’organisation de ces journées de réflexion et sur ce thème.

Selon le chef du gouvernement guinéen, au vu de l’actualité guinéenne, ce thème beaucoup réfléchi et a demandé aux participants de prier pour que les démons qui apportent le malheureux soient éloignés de la Guinée.

Avant de conclure ses propos, il a rappelé l’excellence des relations entre la Guinée et l’Arabie Saoudite depuis l’avènement du président Alpha Condé à la magistrature suprême de la Guinée.

Il faut noter que pendant quatre jours les participants échangeront sur des thèmes sur la paix et la quiétude sociale en Guinée.

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél: 628 98 46 60

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments