Il y a plus d’un mois que cette affaire s’est éclaboussée aux côtés de la Fédération Guinéenne de Football. Mais, aucun responsable, ni de la fédé encore moins de la Commission d’éthique n’a daigné de  prononcer sur ce dossier Amadou Diaby, qui risque pourtant de bruler la maison mère du football guinéen,  dirigé aujourd’hui par le richissime d’homme d’affaire  Mamadou Antonio Souaré.

A la surprise de tout le monde, par le biais de nos confrères des grands gueules, le Président de la Commission d’éthique, Amadou Tham Camara, puisque c’est de lui qu’il s’agit,  a enfin exprimé ce mercredi sur les éléments de preuves  contre Amadou Diaby, qui serait le seul accusé du drame de la CAN Egypte 2019 dont le Syli de Guinée a été victime. Votre site flammeguinee.com a bien voulu  livrer à ses lecteurs un extrait de ce feuilleton, qu’Amadou Tham a donné  ce mercredi  à nos confrères  des grands gueules, sans les convaincre. Lisez !

« La commission a eu suffisamment de preuves pour assoir sa conviction. Il s’agit de preuves, sonores, de photographies, d’échanges d’e-mail, de relever de compte bancaire. Avec des faits concordants, la commission a pu assoir sa conviction et tous les sons ont écouté par des témoins… que la décision a été prise », explique Amadou Tham Camara, Président de la Commission d’éthique de FEGUIFOOT, ce mercredi aux confrères des grands gueules.

 Mais, la rage continue à ronger cette institution en charge du football guinéen. Parce que, le vice-président de la Fédération guinéenne du football Amadou Diaby conteste les sanctions contre sa personne, faites par la Commission d’éthique dans cette affaire mais, à l’heure qu’il fait,  il a saisi le TAS, pour manifester la vérité dans ce dossier.

Dossier à suivre !

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60  

   

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments