Dans un réceptif hôtelier de Conakry, le Directeur Général du service DDI-DDE au ministère du Commerce, Diaty Condé a offert un diner à la presse guinéenne. Cette rencontre a été une occasion pour les participants de discuter sur des sujets liés au développement de la Guinée, la culture de la paix et du vivre ensemble. Dans son discours de circonstance, le Président du Collectif des Journalistes pour le soutien des actions présidentielles, Younoussa Bangoura a rappelé le bienfondé de la création de cette association.

Selon lui, c’est pour la préservation de la paix que cette association est née en 2015. « Nous journalistes soucieux du développement de la Guinée et de la préservation de ses acquis, réunis au sein du Collectif des Journalistes pour le Soutien des Actions Présidentielles(CJSAP) souhaite la bienvenue à tous les invités à ce déjeuner organisé à l’hôtel Kaloum Primus.

Comme vous le constater, l’année 2019 nous a dit au-revoir et l’année 2020 nous dit bonjour. Ainsi, le Collectif avec le soutien de son parrain, Monsieur Diaty Condé, Directeur General du service DDI/DDE au ministère du commerce a décidé d’inviter des hommes de médias à partager ces instants dans la convivialité dans un hôtel de Conakry.

Cette rencontre est un moment idéal pour le Collectif  d’expliquer aux hommes de médias et à la population guinéenne, les activités menées par la structure depuis sa création en 2015 à nos jours. Parlant de ces activités, nous avions fait entre autres : des tournées de sensibilisation  sur la nécessité du vivre ensemble et la promotion de la paix dans plusieurs villes de l’intérieur du pays et à Conakry (Kankan, Mandiana, Kindia, Boké, Conakry…). La communication dans les langues nationales dans les différentes radios privées et publiques) du pays, pour mieux atteindre la cible qui n’est autre que la bas peuple », a-t-il précisé.

Avant de conclure ses propos, il a promis de poursuivre la sensibilisation des guinéens sur la paix. « Au regard de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays, le Collectif continuera toujours à sensibiliser la  population guinéenne, sur la consolidation de la paix, la quiétude sociale et le vivre ensemble entre les guinéens et guinéennes. Chers confrères, l’ambition visée par le collectif est de voir des guinéennes vivre ensemble sans exception. Je ne saurai terminé ce discours sans remercier Monsieur Diaty Condé, parrain du collectif pour des conseils qu’il ne cesse de nous prodiguer. Mes remerciements vont également à vous chers invités pour avoir accepter  notre invitation et la confiance portée en  nous ».

De son côté, le président de l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI), Alpha Abdoulaye Diallo a salué cette initiative. Selon lui, la presse et les acteurs de la vie socio-économique doivent travailler ensemble pour développer leur pays. « Nous sommes très honorés de participer à ce diner de nouvel an en tant que membre de l’AGEPI, mais aussi en tant que journaliste. Nous avons entendu parler de votre association depuis 2015. Nous avons contribué également chacun à sa manière pour faire en sorte que le collectif soit médiatisé. Nous vous disons bonne et heureuse année et nous saluons cet esprit de soutien, d’entraide, mais aussi nous saluons l’esprit du vivre ensemble mentionné dans le discours du président du Collectif », annonce le président de l’AGEPI.

Comme il l’a toujours fait, le Directeur Général du service DDI-DDE, Monsieur Diaty Condé a mis cette occasion a profit pour rappeler le rôle que doit jouer les journalistes dans une société démocratique. « C’est grand honneur pour moi ce soir de recevoir ce chapelet de journalistes, si je ne m’abuse pas qui constitue la crème des journalistes de ce pays. Je très fier de vous rencontrer surtout la qualité de l’organisation et la mobilisation. Vous avez montré que nous sommes des frères et nous continuerons de façon familiale à vivre ensemble. Je suis un ami de la presse. Je suis et restera toujours à la disposition de la presse. Quiconque méprise les journalistes méprise la société. Il faut connaitre le rôle  que vous jouer dans le cadre de la stabilité politique d’un pays pour vous prendre au sérieux. C’est pourquoi dès 2015, quand le collectif a mis en place cette belle initiative, ils ont formé une délégation pour venir me voir et qu’il sollicite que je sois leur parrain, sur place je n’ai pas hésité d’accepter. C’est des jeunes progressistes qui luttent contre le sous-développement. C’est des jeunes qu’il faut soutenir. Depuis ce jour, je n’ai jamais été déçu par eux. Nous avons mené beaucoup d’actions ensemble comme vient de citer le président du collectif. A tout moment quant il y a des remouds politiques, nous organisons des campagnes de sensibilisation tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Notre objectif, c’est la cohésion sociale, l’unité nationale et le développement », a expliqué Diaty Condé aux journalistes présents.

Ce n’est pas tout, il a aussi passé des messages de paix. « Il n’y a pas de développement sans paix. Cette paix est dans la main des journalistes. Nos devanciers ont lutté pour donner l’indépendance nationale. Mais le défi à relever c’est l’indépendance économique. Et, cette indépendance économique n’est possible que dans la paix et le travail. Donc, sans la paix rien n’est possible. Vous faites la culture de la paix. C’est pourquoi, je demande à tous les guinéens de cultiver la paix et le vivre ensemble », a conclu le DG du service DDI-DDE.

Avec Ibrahima Tampa, pour flammeguinee.com

Tél: 628 98 46 60

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments