La Première Dame de la République Mme Condé Djènè Kaba a officiellement lancé ce mercredi, 06 Février 2019 à Blue Zone de Kaloum, le plaidoyer de haut niveau pour le renforcement de l’éducation complète à la sexualité dans les programmes scolaires en Guinée. Ce projet UDUCASO a pour objectif, d’inviter les autorités pour rendre l’éducation  complète à la sexualité au niveau de l’enseignement mais également, au niveau des familles et, est partagé entre la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Sénégal. Au niveau de la Guinée, ce projet a deux partenaires dont l’AGBF et la Fondation PROSMI

Voilà pourquoi, cette cérémonie s’est déroulée en présence des ministres de l’Education Nationale Mory Sangaré, de l’Action Sociale Mme Diaby Mariama Sylla, des parents des enfants, des élèves , des représentants des APAE des cinq communes de Conakry , ainsi que des épouses des ambassadeurs de la Chine, de l’Afrique du Sud, de la Guinée-Bissau, du Cuba, pour ne citer que ceux-là.

Après le discours de bienvenu du Directeur de Cabinet de la Fondation PROSMI Karfalla Kaba, de la présentation du projet EDUCASO par Dr Yves Béavogui et la projection d’un film, au cours de laquelle d’ailleurs, les conséquences de ce phénomène ont été traitées. Mais, l’enquête relève que, nombreux ne prennent pas en compte l’éducation complète à la sexualité. Parce que, la maladie du Sida est toujours présente dans nos communautés. En Guinée, la prévalence du cette maladie est à 7,1%, 35% pour le mariage précoce des filles de 14 à 19ans et 30% ont donnés naissances. « Donc, il est important d’insérer l’éducation sexuelle dans nos écoles afin que la Guinée soit au même niveau qu’aux autres membres. Mais, l’éducation complète à la sexualité n’est que faiblement enseigné  dans le programme scolaire ou au niveau familial et, la société civile n’est pas organisée pour réclamer l’intégration complète l’éducation complète à la sexualité…», martèle Dr Yves Béavogui, avant de rappeler que,  l’éducation complète à la sexualité n’est pas seulement pour les élèves mais, c’est toutes les couches qui sont concernées.

Non seulement affectée par la projection de film où tout les mots que subissent les femmes sont  traités, notamment les mariages précoces, les maternités, ainsi que l’excision, la Première Dame de la République Mme Condé Djènè Kaba a invité tout le monde, pour  relayer les informations de ce plaidoyer de haut niveau pour le renforcement de l’éducation complète à la sexualité dans les programmes scolaires en Guinée. Selon la première Dame, c’est quand les enfants apprennent les mécanismes,  qu’ils peuvent avoir une vie d’adulte pour s’épanouir. « L’objectif de la Fondation PROSMI, est d’obtenir la participation de chacun à ce processus de plaidoyer  afin que,  les décideurs prennent en compte l’intégration  de l’éducation complète à la sexualité dans les programmes scolaires. C’est pourquoi, la projection de ce film vecteur de sensibilisation ‘’C’est la vie ‘’pour avoir l’adhésion de tous. Car, ce téléfilm permet d’améliorer  les connaissances des communautés des thématiques abordées dans la série telle que la santé  de la reproduction et les  violences  basées sur le genre sont traitées. Par la projection C’est la Vie, nous voulons susciter l’engagement  des communautés, pour que la révision des programmes scolaires en y intégrant l’éducation complète à la sexualité… », explique Mme Djnè Kaba dans son discours.

Bangoura Younoussa, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60                

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments