La position des anciens Chefs d’Etats africains, lors du forum de Niamey, tenu la semaine dernière, sur la  limitation des mandats présidentiels risque de faire trembler le Palais Sékoutouréyah, qui veut la présidence à vie pour Alpha Condé, qui a annoncé depuis New York la tenue du référendum en Guinée, pour la modification de la constitution en sa faveur. En plus de cette position  des anciens chefs d’Etats,  Mamadou Issoufou, quant à lui, a réitéré encore son engagement qu’il ne va plus se représenter pour un 3ème mandat mais, l’une des plus belles actions pour lui,  seraient de transmettre le pouvoir à un président démocratiquement élu.

Interrogé sur question, qui était au cœur des débats à Niamey, l’invité des grands gueules de ce lundi, Dr Ousmane Kaba, Président du PADES, également ancien collaborateur de l’actuel locataire de Sékoutouréyah, pour avoir lui servir pendant un moment, pense que le sommet de Niamey sur la limitation des mandats présidentiels, pourrait changer quelques choses contre la volonté du Chef de l’Etat guinéen.

« Oui, je le pense et je le souhaite aussi. D’abord, je vais dire que, c’est une très bonne chose et que l’Afrique a murie. Parce que, beaucoup de guinéens commettent la même erreur, de penser que ce système a marché en 2001 et qu’on aura le même système en 2019.  Alors que,  la situation du pays a changé. L’Etat n’a plus le monopole d’information. En 2009, il n’y avait pas de radio libre, ni de télévision libre. En 2001, l’internet n’était pas dans tous les foyers. Donc, le monopole de l’Etat dans l’information s’est éclaté complètement. Aujourd’hui, nous sommes avec une nouvelle génération,  qui est plus connecté, qui sait ce qui se passe dans le monde. Cette nouvelle génération a une nouvelle forte, c’est la démocratie et il n’y a pas de démocratie sans alternance. Donc, les conditions ne permettent plus de faire une présidence à vie… Je suis très content que ce message soit venu des autres pays africains et au nom de l’Europe. Pourquoi ? Parce que, ces pays sont inquiets. Quand cas de déstabilisation de la Guinée, ce sont tous ces pays qui sont touchés. Nous sommes entouré par des pays du Sahel, qui ont déjà pas mal de problème de terrorisme… », dixit Dr Ousmane Kaba, Président du PADES, ce lundi aux journalistes des grandes gueules. .

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60    

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments