Le journaliste Ibrahima Sory Camara, journaliste  du site avenirguinee.net,  arrêté injustement   mercredi soir et conduit à la DPJ a été libéré ce jeudi matin. Cela, suite à la mobilisation des différences associations de presse et le Syndicat de la presse privée de Guinée.

Par imprudence professionnelle, encore, la police guinéenne a fait parler d’elle. Sans la moindre vérification et à la violation de toute procédure relative à la  Loi 002 de la Liberté de la presse en Guinée, elle a arrêté et conduit un journaliste en prison.

Suite à la plainte de la cheffe de cabinet du ministère de la Jeunesse, Ramatoulaye Camara contre un autre Ibrahima Sory Camara qui est d’ailleurs sur les réseaux sociaux proche du ministre de la Jeunesse Mouctar Diallo, notre confrère a été cueilli comme une mangue pourrie  sous le regard impuissant de sa famille à son domicile à Yimbaya, dans la commune de Matoto.

 » J’ai passé la nuit en cellule à la DPJ avec les criminels. Et pourtant, j’avais bel et bien dit aux agents qui m’ont arrêtés  que je n’ai jamais écrit sur Mme Ramatoulaye Camara. J’ai été confondu à un autre qui porte ce même nom sur les réseaux sociaux, » nous dit-il après sa libération.

Qui est cet autre Ibrahima Sory Camara qui passe tout son temps sur les réseaux sociaux à faire les éloges  du ministre Mouctar Diallo et qui a traité la cheffe de cabinet de ce dernier de corrompue et opportuniste?

Seul M. Diallo  peut repondre à cette question.

Pour Sidi Diallo secrétaire général  de la presse privée de Guinée, le Directeur Général de la DPJ commissaire Fabou Camara a presenté ses excuses suite à cette imprudence commise par ses hommes.

Précisons que la Loi 002 de la Liberté de la presse en Guinée a dépénalisé les délits de presse. Mais les autorités récusent l’application de cet acquis.

Source leverificateur.net

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments