Où en est-t-on sur la réduction du prix du carburant à la pompe ? C’est question que les forces sociales guinéennes se posent actuellement, qui donnent une semaine au ministre afin qu’il tienne sa promesse. Surtout que, le ministre en charge des hydrocarbures guinéen Zakaria Koulibaly avait promit à la population guinéenne, qu’elle connaitra la réduction du prix du carburant à partir du mois de février 2019. Très malheureusement, cette promesse du ministre des hydrocarbures tarde à devenir une réalité malgré qu’à un moment donné, précisément au mois de décembre dernier, le gouvernement guinéen avait fait réduction de 500 francs guinéens sur le prix du carburant, qui était vendu  à 10 000 francs guinéens.

Pourtant, la baisse du prix du carburant est constatée à l’internationale. Mais, malheureusement,  le prix du litre à la pompe reste toujours intact en Guinée. Pour ce taxi moto, il demande à l’Etat de diminuer le prix du carburant à 7 mille voire à 7500 mille francs guinéens. Quant aux forces sociales de Guinée, estiment que le carburant peut se vendre même à cinq mille francs guinéens ; il pense que le gouvernement ne veut pas faire face aux problèmes de la population. «  Il gagne beaucoup d’argents dans cette mafia qui ne dit pas son nom. Aujourd’hui, le gouvernement guinéen peut vendre le carburant à cinq mille francs guinéens, pour gagner 1000 à 1500 francs guinéens d’intérêts sur chaque litre vendu », indique Oumar Sylla, membre des forces sociales de Guinée

Il ne s’est pas limité seulement là, ce membre des forces sociales demande le ministre des hydrocarbures de revoir à la baisse du prix du carburant à la pompe avant fin février 2019.

Avec Ibrahima Tampa, pour flammeguinee.com

Tél : 656 40 22 98       

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments