Devant les ministres Alhassane Condé, Hadja Saran Daraba Kaba, Nnafadima Magassouba, des honorables professeurs, ainsi que les Présidents des troisième âge  de la sous région ouest africaine, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Abdoulaye Yéro Baldé a présidé ce mardi, 30 Janvier 2019 au Palais du Peuple de  Conakry, le lancement officiel des activités de l’Université du Troisième Age de Guinée (UNITRA-Guinée). Cette cérémonie s’est déroulée également en présence du Président Internationale des associations du 3ème âge François Velas.

Créé en 2018 en République de Guinée, cette association a pour objectif, promouvoir le bien-être des seniors et préparer les juniors, développer le transfert des compétences que la génération aînée réalise au profit des jeunes, des femmes et de l’ensemble de la société ; valoriser notre culture ancestrale ; générer des revenus pour les jeunes, les femmes et les seniors ; permettre aux membres d’acquérir la formation et l’alphabétisation ; développer les activités génératrices de revenu dans tous les domaines d’activités, formation des adhérents aux techniques de greffage d’aviculture et d’élevage d’ovins, de bovins, en informatique, insémination, micro jardinage et artisanat. Comme pour dire qu’on vieillit quand on cesse d’apprendre.

Au nom du Président de la République Pr Alpha Condé et du Premier ministre empêché, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé a adressé les souhaits de bienvenu aux invités de marques des pays présents à cette rencontre. Selon le ministre, la Guinée est honoré à cette cérémonie par votre présence. « Le Premier ministre que représente à cette cérémonie me charge de vous féliciter, encourager pour l’initiative consistant à créer cette Université, unique dans genre en République de Guinée. A l’occasion de graduation des étudiants de l’Université Amadou Dieng, le Président de la République rappelait aux étudiants que, le savoir ne se limite pas seulement à l’école. Parce que, le cerveau ne vieilli pas.  Je crois que, Mme la Présidente de l’Université du Troisième Age de Guinée  l’a rappelé qu’on n’arrête pas à apprendre, l’apprentissage doit être continuel. C’est pour cela je fais sienne de votre pamphlet, qui dit qu’on  vieillit quand on cesse d’apprendre. Donc, je suis d’accord avec cette initiative. Quand j’étais étudiant à la Sorbonne, je voyais les personnes de troisième âge qui venaient pour apprendre. En ce moment, je n’avais pas encore le concept de l’université de troisième âge », explique Abdoulaye Yéro Baldé, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Selon le ministre, l’objectif de cette initiative est donc noble pour installer cette université en guinée. Du côté du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, nous n’avons pas abandonnés nos enseignants qui vont à la retraite. Dès cette année, nous  allons élaborer leur projet de contrat pour les maintenir en activités. « Donc, nous sommes prêt à contribuer auprès de l’Etat de Guinée, à faire en sorte que  cette université du troisième âge soit rapidement opérationnel dans notre pays. Donc, j’attends les membres pour une discussion sur ce qui peut être un apport du ministère pour ce noble combat en faveur des personnes de troisième âge. Surtout que, Ahmadou Ampathé Ba a dit qu’Afrique, si un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. Cela va en droite ligne avec l’objectif de cette association ; celui de développer le transfert des compétences que la génération aînée réalise au profit des jeunes, des femmes et de l’ensemble de la société… », indique le ministre Abdoulaye Yéro Baldé.

Avec Ibrahima Tampa, pour flammeguinee.com

Tél : 656 40 22 98

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments