« Nous remercions Dieu le tout miséricordieux. Grâce à la clairvoyance du chef de l’État, Pr Alpha Condé et l’implication du gouvernement, le hadj de cette année s’est bien passé ». Ce sont entre autres des propos tenus par Elhadj Aly Jamal Bangoura, secrétaire général des affaires religieuses, lors d’un entretien accordé au Reporter de votre quotidien en ligne.

Selon le premier responsable des Affaires Religieuses, la Guinée a marqué des points dans l’organisation du hadj de cette année. »Je vous remercie d’abord pour avoir fait le déplacement pour nous demander sur le déroulement du hadj de cette année. Nous rendons la grâce à Allah. Nous rendons aussi la grâce au président Alpha Condé qui a été à la base de la réussite du pèlerinage de cette année. 

Nous remercions le président Alpha Condé pour avoir initié les journées de réflexion sur le hadj en Guinée. Ce sont des conclusions de ces journées de concertations entre tous les acteurs intervenants dans le hadj qui a été à la base de la réussite de cette année. Après des échanges sans tabous au palais du peuple, 21 points ont été retenus. Mais avec le temps qui était court, certains points ont été appliqués courant cette année et le reste pour le hadj de 2020.

Il était convenu que 9000 pèlerins partent cette année à la Mecque. Mais, après les journées de réflexion, la participation de 8000 personnes a été retenue. Ces 8000 ont été réparties comme suit. Les agences privées étaient mandatées à envoyer 5 700 pèlerins et le gouvernement à travers la Ligue Islamique d’envoyer 2 300 pèlerins. Le total fait 8000 pèlerins.

Vu l’engouement, le nombre est parti jusqu’à 8 257 pèlerins« , a-t-il expliqué.

Parlant du paiement des frais frais pour le hadj, il a dit : »La manière dont organisait le hajj avant et cette année ce n’est pas la même chose. Avant on faisait le post paiement. C’est lorsque le pèlerinage fini, on fait le calcul avec les propriétaires de maisons, la restauration et le transporteur. Maintenant, c’est le prépaiement. Avant le départ du pélerins pour la Mecque, ça trouverait qu’il a tout payé. Actuellement, tout est informatisé avec les autorités saoudiennes. Quand tout ça a été expliqué aux autorités guinéennes   à sa tête le président Alpha Condé, il a accepté de faire le préfinancement à hauteur de 50 pour cent. C’est cet accord de préfinancement du président de la République et exécuté par son gouvernement qui a été l’élément primordial pour la réussite du hadj de Cette année », a révélé le patron de la Ligue Islamique.

En plus de cela, ajoute le secrétaire général, les autorités saoudiennes ont mis en place une bonne politique d’obtention de visa. « Avant, après avoir fini de payer tous les frais liés au logement, restauration et transport, il faut venir à leur ambassade(ambassade d’Arabie)  pour l’obtention le visa. Maintenant, c’est un visa électronique. Actuellement, dès que vous finissez de traiter le dossier des pèlerins, vous envoyer à la Mecque et le visa sort là-bas. On nous ramène en Guinée par la voie électronique sans aucun problème ».

Par rapport au regroupement des pèlerins pour la vaccination et la formation avant le départ, il a déclaré ceci: »Avant, tous les pèlerins se régroupaient aux centre islamique de Donka. Cette année, nous avions dit a tous les Agences de regrouper leurs pèlerins à leurs sièges. La ligue islamique aussi gère pour ses pèlerins.

Nous avons choisi la mosquée Turque de Bambeto comme lieu de regroupement des pèlerins pour l’aéroport. 

Nous avons choisi quatre centres pour l’information, l’éducation et la vaccination des pèlerins dans les différentes communes de Conakry et Kountia pour les pèlerins qui viennent de Coyah, Dubréka et environs. Le centre islamique n’a pas été envahi et les opérations se sont bien déroulées ». 

Pour faciliter l’obtention des passeports, il a déclaré que le ministre de la sécurité a facilité le travail. » Le ministere de la sécurité  nous a envoyé une équipe spéciale pour la confection des passeports pour les pèlerins. Cette équipe était installée au centre islamique et le travail s’est bien passé. 

Nous avons pris pour chaque convoi 7 guides. Ce qui fait que 50 personnes 1 guide. Le guide a le numéro de tous ces éléments et tous les éléments aussi ont le numéro de leur guide.  C’est ce guide qui informe ses pèlerins de tout ce qui se passe.

Avant nos pèlerins retardaient beaucoup à la Mecque pour se retourner. Cette année, les pèlerins n’ont pas fait plus de 27 jours à la Mecque. Trois jours après le pèlerinage, nos pèlerins ont commencé à se retourner.

Nous disons grand merci à la presse aussi. Cette année, nous avions envoyé des journalistes de la presse publique et privée. Ce sont eux qui ont bien fait leur travail et nous n’avons pas eu de soucis pour informer le peuple de ce qui se passait. Avant, il y avait des gens qui intoxiquaient des guinéens à travers les réseaux sociaux ».

Ce n’est pas tout, il a dit que beaucoup de mesures sont envisagées pour le hadj de l’année 2020. »Pour l’année prochaine, nous disons que beaucoup de mesures sont prises pour renforcer la réussite du hadj. A l’heure où nous sommes, nous avions commencé nos réunions techniques sur le hadj de 2020.

Nous allons faire des programmes et mêmes vous les journalistes, vy serez associé« .

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél: 628 98 46 60

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments