Elu à la tête de cette organisation le 23 Août dernier, pour cinq prochaines années, avec 137 voix sur 151 votants, soit 90,72%,  le nouveau président de l’Union National des Orpailleurs de Guinée (UNOG), Tidiane Koita a été installé ce jeudi, 10 Septembre 2020 à Conakry, dans ses nouvelles fonctions, en remplacement d’Elhadj Bakary Sacko. Cette cérémonie d’investiture s’est déroulée en présence des autorités gouvernementales, notamment le représentant du ministère des mines et de la géologie,  des partenaires nationaux et internationaux de la filière, en particulier la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), ainsi que des amis, parents en collaborateurs.

Dans le discours du nouveau président de l’UNOG, Tidiane Koita , avant de décliner ses priorités, a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur Elhadj Bakary Sacko et son équipe, pour le travail abattu durant leur mandature.

« Avant tout d’abord, je rends un vibrant hommage à mon prédécesseur, pour le travail abattu qu’il a fait durant sa mandature. Je n’hésiterai pas un instant à demander de leur conseil, de leur orientation, pour pleinement s’inspirer de leur expérience ; qu’ils trouvent ici par ma voix, ma profonde gratitude. Comment passer sous silence, l’accompagnement indéfectible et  inconditionnel du ministère des mines et de la géologie, de l’administration du territoire, ainsi que nos partenaires étrangers, qui n’ont ménagé aucun effort pour doter à  l’UNOG des dossiers juridiques et adéquats », a indiqué le nouveau Président de l’UNOG.

S’adressant aux membres du gouvernement et aux invités, Tidiane Koita a fait savoir que, l’exploitation minière artisanale joue un rôle de premier plan dans la stabilité économique de notre pays. Selon lui, face à l’importance de cette activité et de instance directe sur l’économie nationale, l’UNOG se pose comme un outil de dépense de la corporation mais aussi, être un centre de réflexion, de proposition tant auprès de acteurs étatiques et non étatiques, en vue d’une exploitation optimale, profitable à tous.

Mais, pour parvenir à un objectif global que fixe le nouveau Président de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée et son équipe, Tidiane Koita compte se battre avec l’ensemble des membres, des priorités sur dix points, qui sont entre autres: l’organisation des structures de la base ou district, où l’orpaillage  artisanal est pratiqué ; créer l’organisation du prix sur le marché de base afin de favoriser l’investissement étranger ; appuyer et doter les orpailleurs artisanaux en matériaux de travail , pour moderniser le secteur  en collaboration avec les partenaires techniques et financiers , ainsi que le gouvernement ; lutter contre l’emploi et l’exploitation des enfants  dans les zones minières ; créer un cadre de concertation périodique et permanent entre les orpailleurs et l’Etat d’une part, et entre les orpailleurs et partenaires techniques et financiers d’autre part. ; promouvoir la protection de l’environnement  et le reboisement dans les zones  d’exploitation ; lutter contre les délinquances, le banditisme  et la prostitution dans les zones  minières, en collaboration des services de défense et de la sécurité; promouvoir la sécurité  dans les zones minières en exploitation avec les autres services ; redynamiser notre partenariat avec la Banque Centrale  de la République de Guinée (BCRG), pour mieux moderniser la commercialisation et l’exploitation de l’Or artisanal en Guinée et doter l’organisation de moyens financiers à la hauteur de ses ambitions.

« Ces priorités resteraient  de vain promesse, sans le cours de tous les acteurs impliqués, d’une manière ou l’autre dans l’exploitation artisanal de l’Or. Il s’agira entre autre, d’établir un contact permanent  avec l’Assemblée Nationale, pour qu’à la source déjà, les lois soient conforme des réalités et aux intérêts du pays et par ricochet,  des acteurs. Il s’agit  également,  d’avoir un partenariat direct avec le ministère des mines et de la géologie, ainsi que les autres ministères transversaux, en vue d’aider à mieux faire respecter la législation et de traduire en politique gouvernementale, les préoccupations  des orpailleurs. Evidemment, la BCRG et les banques primaires ne seraient être forts d’un tel défi. Puisque, la majeure partie des transactions passent terre », a expliqué Tidiane Koita, nouveau Président de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG), tout en précisant au système des Nations Unies, aux institutions internationales et  aux ONG que, son mandat leur appartient.

Pour relever tous ces défis, pré listés, une équipe technique est déjà  constituée et travaille d’arrache-pied  sur les TDR  de ces différentes priorités , afin de passer ainsi de la parole à l’acte, informe Tidiane Koita, qui invite enfin l’ensemble à accompagner son équipe mais surtout, à inscrire ces priorités dans vos agendas, la réalisation de ses objectifs, pour redonner un souffle nouveau à notre économie déjà, durement touché par la pandémie du Covid-19.

Prenant la parole, le Directeur National des Mines,  représentant le ministre des mines et de la géologie à la cérémonie de l’installation du nouveau président de l’union des orpailleurs de Guinée UNOG, s’est dit prêt à collaborer avec cette nouvelle équipe, pour donner une nouvelle impulsion à ce secteur.

‹‹ Monsieur le ministre des mines me charge de vous féliciter de vous remercier pour la tenue sans un esprit consensuel accepté par tous, les élections des membres de votre bureau qui doit être installé ce matin, il vous invite à travailler en équipe dans le respect des textes et lois qui réglementent votre activité, le ministre s’engage à vous apporter tout le soutien nécessaire pour la réussite complète de votre union, dans l’intérêt supérieur économique de notre pays ›› a déclaré, Fodé Bereté Directeur National des Mines.

  Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60       

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments