Après l’accord passé entre le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate, Matteo Salvini appelle à une journée de la fierté italienne. Le ministre de l’Intérieur sortant donne rendez-vous à ses partisans dans la rue le 19 octobre. À peine évincé du pouvoir, il se pose déjà comme le premier opposant au futur gouvernement de Giuseppe Conte.

Pour Matteo Salvini, ce sera le rassemblement de la majorité silencieuse, de l’Italie laborieuse qui ne veut pas de ce gouvernement qu’il qualifie « d’illégitime ». « Vous n’en avez pas fini avec moi », prévient le patron de la Ligue

« Aujourd’hui, les journaux célèbrent “la défaite de Salvini qui n’est plus ministre”, vous me faites rire, a lancé le chef de l’extrême droite italienne. C’est un passage, c’est un moment. Soyez tranquilles, vous n’allez pas vous libérer pour de bon de moi, de la Ligue, de millions d’Italiens avec des intrigues de palais. Vous ne me connaissez pas, moi je n’abandonne pas. Ça ne me fait peur d’être dans l’opposition quelques mois face au gouvernement des pantouflards ».

Les élections, c’est son obsession. Matteo Salvini sait qu’il est au plus haut dans les sondages. « Ils peuvent échapper au vote pendant quelques mois, affirme-t-il en parlant du gouvernement. Un an, deux ans peut-être… Mais ils ne peuvent pas nier aux Italiens le droit de vote pour toujours. Et ce jour-là, je serai là », assure le leader de La Ligue.

Par RFI

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments