Fafa Mbira Manet, président du conseil de quartier de Wanindara 3, qui a vu sa maison incendiée ce samedi, 21 mars 2020 à Wanidara III, dans la commune de Ratoma, par les inconnus. La victime dans une désolation totale, s’est  confié à un média de la place.  Au cours de cet entretien téléphonique, le chef de quartier témoin que,  des jeunes sont payés pour descendre dans la rue à l’occasion des manifestations.

Contacté par notre rédaction, M. Manet a déclaré qu’il a appris la mauvaise nouvelle depuis Gaoual. Il affirme que sa famille faisait l’objet de menaces.

‘’Depuis hier, il y a des problèmes autour de la maison. On a chassé ma femme et tous mes enfants par des jets de pierres. Tout le monde est sorti et ce matin, ils sont venus bruler la maison. Qui l’a fait ? Je ne saurai le dire. Je suis loin de Conakry’’, a déclaré au bout du fil le président du conseil de quartier.

Il dit ne pas être en mesure de faire un lien entre l’incendie de son domicile et sa récente déclaration dans la presse. ‘’Je ne sais pas si c’est lié à ma dernière déclaration, mais je ne me reproche de rien. On m’a confié une entité, si ça ne va pas et qu’on me demande les raisons, je suis obligé de poser un diagnostic clair. Et si ce diagnostic conduit à ça, je n’ai rien à regretter. Le problème, c’est si je mens à ma population’’, a-t-il fait savoir à VisinGuinee.

Fafa Mbira Manet affirme qu’il n’a ‘’fait que dire la vérité et je ne le regrette pas. Je me battrai pour que cette vérité reste. En attendant, je me fie au Bon Dieu pour qu’il me sauve, sauve ma famille et l’ensemble des guinéens’’.

Source visionguinee.net

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments