Il n’est secret pour personne que les élections législatives et les présidents qui pointent à l’horizon constituent pour plusieurs personnes des menaces réelles pour la paix et la sécurité en Guinée.

Devant des responsables et militants du RPG, ce samedi 21 septembre, le ministre de la sécurité, Alpha Ibrahima Kéïra a pris des mesures fortes pour contrecarrer tous les troubles à l’ordre public.

«… N’insultez personne. Ne frappez personne. Ne répondez à aucune provocation. L’Etat assure la sécurité des personnes et de leurs biens. Soyez sûrs que toutes les libertés seront respectées. Mais tous ceux qui veulent troubler l’ordre public, trouveront les institutions de la République sur leur chemin. L’ordre public sera maintenu vaille que vaille, coûte que coûte…

Le président de la République Alpha Condé peut nous engager directement. Mais il a voulu happy wheels demo que le peuple décide. On ne peut pas nous intimider ou nous menacer. On ne peut pas non plus nous priver de l’exercice de nos libertés. Si nous demandons à aller au référendum, ceux qui ne veulent pas, peuvent voter non ou s’abstenir. Ceux qui veulent, vont voter ‘’oui’’. C’est une alternative qui est claire et c’est la règle de la majorité qui s’impose. Il n’y a pas de raison qu’on fasse la guerre entre nous (…). Il ne faut pas que certains profitent de leurs libertés pour porter atteinte à celles des autres. Le président Alpha Condé a dit qu’avant de prendre une décision, qu’il consultera le peuple, qu’il n’imposera jamais sa vision personnelle… », a rassuré le ministre.

Source guineelive.com

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments