C’est en substance, la déclaration du Premier Imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry, lors de son intervention à l’occasion de la fête du mouton.
El hadj Mamadou Saliou Camara comme à l’accoutumée a appelé les guinéens à dire la vérité et rien que la vérité.
Lisez plutot: « Nous, en tant que guinéens et musulmans, nous ne voulons que la paix, l’unité nationale et la vérité. Il faut qu’on dise la vérité, il faut qu’on fasse ce qui est recommandé et qu’on abandonne tout ce qui n’est pas recommandé. C’est ce qui va augmenter l’amour et l’amitié entre nous. Mais, lorsque tu me fais du mal et moi aussi je te réponds par le mal, cela ne va pas sauvegarder l’unité nationale. Donc on ne peut pas être unis dans le mensonge, on ne peut pas être unis dans la trahison, on ne peut pas être unis dans la haine et dans l’ethnocentrisme. On doit connaitre que nous sommes des musulmans, on doit partager le bonheur de ce pays-là comme on partage les malheurs qui peuvent survenir, que Dieu nous en garde. Parce que s’il y a un mal dans le pays, nous allons le partager. Ce n’est pas le Peulh seulement qui va souffrir ou le Sousou ou bien le Malinké, c’est l’ensemble des Guinéens qui vont sentir que le mal est là. Le bonheur aussi, nous devons le partager. Celui qui n’a pas l’esprit de partage, n’aime pas les Guinéens, il n’aime pas la Guinée, il n’aime pas sa religion ».

Source guineelive.com

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments