A titre de réparation, la société de téléphonie mobile MTN est assommée de payer 2 milliards de francs guinéens, comme dommage et intérêt à Oudy Premier, artiste mannequin. Les deux parties sont parties à la justice, à cause du tube de l’artiste Kabata que la société MTN a utilisé sans son autorisation. L’avocat de l’artiste et celui de la société de la téléphonie mobile ont trouvé un terrain d’entente à l’amiable. Mais, la société n’a pas respecté son engagement.

Mais, qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

Oudy Premier a été l’invité des grands gueules ce mardi où l’artiste explique : « Pour la petite histoire, j’ai sorti un album (Kabato). Je suis allé voir la MTN avant. Parce que, quand je sors un son, je vois les sociétés  de téléphonies avec qui, j’établie un contrat où je leur donne l’autorisation de mettre mon son sur téléchargement  où elles me payent à chaque trimestre. Donc, je suis allé voir MTN, ils n’ont pas pris le son. Mais, par contre il y a une société de la place (Cellcom) avec qui, j’étais sur le point de signé un contrat d’exploitation sur ce son Kabato mais, j’appelle un de mes petits (Zidane)  et je vois que, le son tourné kabato est en bas. Je lui demandé comment il a mis ce son en bas de sa sonorisation. Il me dit non c’est MTN. Je dis ce n’est pas possible.  Aussitôt, j’ai saisi mon avocat, qui a saisi un huissier de justice pour constater les faits. Nous sommes allé en premier temps à la direction de MTN, pour régler ce problème à l’amiable… Ils ont dit que c’est une erreur qu’ils vont arrêter. Je dis non, il n’est pas question d’arrêter mais je veux que je sois rétablie dans mes droits. Ils m’ont proposé un contrat, j’ai dis non. Ce n’est pas de ça qu’il s’agit. Du coup, nous sommes allés à la justice.  La justice a tranché (TPK) en condamnant la société MTN de payer une somme à l’amiable. Parce qu’ils ont voulu régler le problème à l’amiable. Mon avocat a demandé 4 milliards de francs guinéens pour dommage et intérêt. La justice lui a demandé de payer 350 millions de francs guinéens plus 100 millions de dommage et intérêt. Ce que mon avocat n’avait pas accepté. Mais, comme c’était à l’amiable, les avocats ont fait la décision du tribunal, en nous faire croire que c’est le BGDA qui les a vendu le son. Mon avocat les adis dit que je suis enregistré à la SAGEM, ensuite il n’y a pas un contrat avec le BGDA. Donc, c’est pourquoi j’ai  décidé aujourd’hui de briser le silence, en dénonçant tout sur ma page facebook…. ».

Avec Ibrahima Tampa, pour flammeguinee.com

Tél : 656 40 22 98        

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.

No Comments