S’il faut bien faire la concertation nationale,  entamé ce mardi au Palais  du Peuple, entre la junte avec tous les acteurs de la force vive  la  politique  guinéenne,  pour situer les responsabilités. Il est important que, les nouveaux hommes forts  du pays puissent  élargir cette  assise jusqu’au niveau de certaines personnes,  qui ont  été,  s’il faut, des témoins des violences contre le troisième  mandat, au cours desquelles d’ailleurs  des milliers  familles  ont  été endeuillé à  Conakry,  comme à  l’intérieur du pays.

Justement, avec cette concertation nationale  ouverte au palais, tous les problèmes qui ont  été  engendrés par ce fameux projet de troisième  mandat  d’Alpha  Condé, doivent  réellement être  posé sur la table  du Colonel Mamady Doumbouya, afin que les responsabilités soient situées à  tout les niveaux.  Avec  l’oei de l’observateur que nous détenons, pour le moment,  les choses  se déroulent normalement avec  Doumbouya et ses  hommes. Surtout, avec le gel des comptes des anciens dignitaires du régime Condé, et autres  dont l’ouverture  de cette  concertation, est un ouf de soulagement pour  population guinéenne.

Voilà  pourquoi, avec  les tueries que notre  pays  a connu aussi ces derniers temps, le Colonel  Mamady Doumbouya doit forcement interroger certains responsables, qui occupaient les postes de responsabilité,  lors de ses  manifestations de  rues contre  la modification  de la constitution à  Conakry   ainsi  qu’a l’intérieur du pays.  C’est  le cas du général Ansoumane Camara, Baffoé,  jusqu’à présent, occupe le poste de  Directeur  National de la police, qui était d’ailleurs sur tout les fronts  pour mater tout manifestant contre ce troisième  mandat d’Alpha  Condé.

Dossier à suivre !

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60

 

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.