C’est un fait devenu récurent ces derniers temps à Conakry de même à l’intérieur du pays. Des viols sur mineures, sont presqu’enregistrés chaque jour. Ce, malgré le combat que mènent les ONG de défense de droits des filles. Pour ce cas, c’est une jeune fille de 15 ans qui est victime d’inceste, depuis deux ans qui a été présentée à la presse ce lundi 7 juin 2021 à l’office de protection du genre de l’enfance et des meurs (OPROGEM). Le présumé auteur agé de 37 ans, chauffeur de taxi est père adoptif de la fille.

Depuis l’âge de deux ans, la victime a été confiée à la première épouse de son présumé violeur Laye Sékou CONDE. Aujourd’hui âgée de 15 ans, la jeune fille est victime d’inceste depuis deux ans de la part de Sékou CONDE qu’elle considère comme son père.  »Pour un premier temps, le Père navait pas reconnu avoir eu des relations intimes avec sa fille, il a nié à bloc. Mais avec l’arrivée du médecin il était obligé de passer à l’aveu. ll reconnait avoir eu des relations avec elle, après l’avortement. Mais ne reconnait pas l’avoir enceinté. Et d’ailleurs il dit que ce n’est pas sa propre fille, mais celle de son grand frère, venue chez lui depuis à l’âge de deux ans. Mais dans sa premiere audition, il dit que c’est sa fille », a expliqué le Commissaire Ibrahim henry FAQUE, chef de division, Protection genre et enfance.

Accusé d’être l’auteur, Sékou Condé, déjà père de quatre enfants parle d’une manigance des voisins à son égard. Tout de même il reconnait avoir abusé d’elle seulement trois fois, ce, après l’avortement, mais Sekou Condé nie être l’auteur de la grossesse malgré, que c’est lui-même qui a fait avorter sa fille. « J’ai couché avec elle trois fois, seulement, après l’avortement. J’ai eu un malentendu avec quelqu’un dans le quartier, c’est ce dernier qui a poussé la fille à me poursuivre auprès de l’OPROGEM, soi-disant que je l’ai enceinté alors que je ne suis pas l’auteur de sa grossesse avortée », a lancé Laye Sékou Condé, le présumé auteur.

Des propos démentis par l’infirmier qui a pratiqué l’avortement de la jeune victime, lui- même accusé dans cette affaire. « Il m’avait expliqué son problème, je lui ai dit que c’est honteux ce que tu as fait. Je demande pardon, je ne vais plus faire maintenant’ », a révélé Lansana Touré infirmier.

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.