Il s’agit des équipements constitués de mobiliers de bureaux et de matériels informatiques,  qui ont été officiellement remis ce lundi, 07 juin  2021 à Conakry, à la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables, un service relevant à la gendarmerie guinéenne. Ce don de l’Union Européenne, à travers un financement de l’Expertise France vise à accroître les capacités d’intervention de l’institution  afin d’interpeller les auteurs de la traite, les livrer à la justice et surtout, assurer une meilleure protection des victimes. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de la ministre de l’Action Sociale, du représentant du ministère de la Défense, ainsi que le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie, le Général Ibrahima Baldé…

Dans son discours d’ouverture,  Chef du projet Oumar Diané a indiqué que, ce geste vient pour renforcer les capacités des acteurs de la scène pénale. « A travers le deuxième axe du projet,  qui est celui de renforcer les capacités des acteurs de la scène pénale, a été réalisé pour appuyer l’effort du Ministère de l’Action Sociale à travers le comité national de lutte contre la traite des personnes,  qui a décidé d’apporter son appui à la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables afin que cette dernière soit plus efficace dans la répression des infractions relatives à la traite des personnes démunies. Ce présent appui, au-delà de la récente formation des OPJ,  se traduit par l’octroi des mobiliers de bureau et des équipements informatiques d’une valeur de 15 mille euros », a  indiqué Oumar Diané aux invités.

Par ailleurs, le Chef de projet, a saisi l’occasion pour remercier la délégation de l’Union Européenne et de la coopération française,  qui assistent la Gendarmerie Nationale Guinéenne dans ses efforts. Avant de réitérer leur engagement à accompagner le gouvernement guinéen dans sa lutte contre la traite des personnes.

Satisfait de ce geste, le Général de Brigade Ibrahima Baldé,  a au nom du Haut Commandement  de la Gendarmerie remercié les donateurs.  « Nous sommes très contents du geste qui vient de faire les partenaires de Union Européenne à travers l’Expertise France, la brigade a commencé avec un seul pied et aujourd’hui,  avec les renforcement des capacités au niveau de la formation et au niveau des équipements, on n’est en train de s’étendre sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui,  cette brigade parle de la protection des personnes vulnérables,  qui est définie sur l’ensemble des préfectures de la République. Ces missions et ces attributions sont concentrées par un représentant, pour que les statistiques et les procédures soient centralisées au niveau de Conakry », a déclaré le Général Baldé à la presse.

De son côté, Hadja Aïssata Daffé, ministre de l’Action Sociale représentante du gouvernement a indiqué dans son discours que,  ce projet vise à appuyer les efforts du Gouvernement dans la lutte contre cette pratique dans notre pays

« L’équipement de la brigade spéciale est une activité majeure du Grand Projet sous régionale,  d’appui à la lutte contre la traite des personnes dans les Pays du Golfe de Guinée avec un soutien financier du Gouvernement Français et de l’Union Européenne. Ce projet dont le lancement officiel date de plus d’un an vise à appuyer les efforts du Gouvernement,  dans la lutte contre cette pratique dans notre pays. En dépit de l’absence de statistiques fiables sur le phénomène, force est de reconnaitre que,  la traite des personnes est une réalité dans notre pays comme le prouvent les derniers rapports du Département d’Etat Américain et les nombreux cas documentés et rapportés par nos Services déconcentrés.  Ces équipements constitués de mobiliers de bureaux et de matériels informatiques, contribueront sans nul doute à accroitre les capacités d’intervention de la Brigade Spéciale afin d’interpeller les auteurs de la traite, les livrer à la justice et assurer une meilleure protection des victimes. Je tiens une fois de plus à vous réitérer l’engagement du Gouvernement Guinéen à faire de la lutte Contre la traite des personnes, une priorité inscrite au centre de ses préoccupations », a expliqué Mme Daffé , dans son discours de remerciement.

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.