Au cours d’un point de presse qu’il a     animé ce mercredi 06 mai 2021, Dr Sakoba Keita a justifié aux journalistes, les raisons de l’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées, pendant les 10 derniers jours  de ramadan 2021, aux  fidèles musulmans de la Guinée, ce lundi 03 mai dernier par un communiqué du secrétariat général des affaires religieuses, suite à la décision du conseil scientifique.

Cette décision d’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées a suscité beaucoup de réaction et d’indignation chez les musulmans. Pour calmer les tensions, le Directeur général de l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a expliqué les raisons qui ont motivé la prise de cette décision.

Selon lui, les prières nocturnes ont été interdit pour éviter la propagation de la covid-19 dans les mosquées.
« On a évalué les conséquences probables des prières, le message était sur la durée de cette prière nocturne. Les prières nocturnes ont une durée de 3 à 4 heures de temps. Comme la covid-19 se propage dans les lieux clos et quand la prière dure, les gens sont beaucoup plus exposés par rapport aux prières courtes. Sinon, avant, on a interdit toute sorte de prière mais,  avec la baisse du taux de positivité, on a autorisé les prières.  Il y a des risques mais, on l’avait autorisé. Maintenant que,  les prières de longue durée ont commencé dans le mois de Ramadan, il fallait qu’à même qu’on intervienne pour éviter que,  ces prières au lieu de servir pour faire les incantations auprès de Dieu, il ne faut pas que ça soit des lieux de propagation de cette maladie. Le deuxième,  c’est  que dans les habitudes guinéennes,  il y a des personnes âgées qui passent la nuit 24h/24 pendant les 10 derniers jours dans les mosquées. Alors que,  nos mosquées ne sont pas préparées comme des dortoirs. Donc,  quand tu mets beaucoup de personnes entachées dans les mosquées et ils passent 24h/24, il suffit d’un cas de covid-19 pour contaminer l’ensemble. Et la plupart des personnes là, ce sont telles qui décèdent par suite de covid-19. C’est le souci d’augmenter notre taux de décès,  parmi les personnes âgées qui a fait qu’on a dit avec ces deux arguments de ne pas faire ces prières », a expliqué Dr Sakoba à la presse.

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60        

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.