C’est un autre scandale d’Aly Baba à la Société Navale de Guinée, indique le rapport de la Cour des Comptes. Tout en précisant que, l’achat de traversier de 250 places en 2013, pour assurer la traversée des Iles de Los, à hauteur de 5, 36 milliards de francs guinéens, ce navire d’occasion de fabrication turc , n’a rien apporté à la Guinée comme investissement. Durant toute la période, les charges de fonctionnement de ce navire s’élèvent à  4, 63 milliards de francs guinéens , contre des charges totales de fonctionnement de 219, 32 milliards de francs guinéens, pour la même période, soit 2,11%.

D’après le rapport de Cour des Comptes, rendu officiel par nos confrères de la radio FIM Fm, dans son émission « MIRADOR » de ce mardi, la société navale guinéenne n’a enregistrée aucune recette en 2013,  au titre de  vente de tickets pour les exercices 2013 à 2016. Ce traversier effectue trois  voyages par jours. Le service commercial met à la disposition  des agents des carnets,  et chaque carnet  renferme cent tickets vendu à 250 cent francs guinéens par unité.

L’autre pratique, estime la Cour des Comptes, qui ne donne pas de bonne image à la Société Navale, c’est bien l’usage des reçus différés, cela concentre les tâches au seul service commercial, avec le risque de recyclage des billets. Avec la tendance de maintien de cette situation, la recette va baiser. Et, selon la Cour des Comptes, par lettre du 23 mai 2014, l’attribution du marché de construction de la gare maritime de Sandervalia, a été notifié au représentant légal à l’attributeur du marché à l’absence de plan de passation annuelle, pour les exercices de 2013 à 2015.

Avec Younoussa Bangoura, pour flammeguinee.com

Tél : 628 98 46 60

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Flammeguinee.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 628984660.